Deux Rubaiyat

pour violon et piano

  • 2014

  • 7'

  • Commande du festival Les vacances de Monsieur Haydn
     

 

Courtes pièces pour violon et piano, les Deux Rubaiyat sont inspirés de poèmes d’Omar Khayyàm célébrant les joies de la vie terrestre. Mathématicien, astronome et écrivain ayant vécu en Perse autour du Xe siècle, Khayyàm appelait ses poèmes Rubaiyat, ce qui signifie quatrain.
 

Le premier de ces Rubaiyat musicaux est construit sur un texte de Khayyàm évoquant le thème du mirage : une vie humaine est si courte qu’elle sombrera aussitôt achevée dans l’oubli, à tel point que l’on pourrait douter de sa réalité. La musique s’articule autour d’un motif escarpé dans une ambiance brumeuse. Une partie centrale tournoyante rappelle les exploits des légendaires Djemchid et Kai- Kobad. Cependant même ceux-ci, comme toute vie terrestre, reviendront à l’état de poussière avec le retour du motif initial toujours plus lent et étrange, qui s’évaporera dans le lointain.
 

Un ostinato rythmique perpétuel constitue l’ossature du second Rubaiyat, inspiré d’un texte flamboyant fêtant les plaisirs de la vie. Les flots de notes de caractère jubilatoire qui parcourent toute l’œuvre font écho à l’inépuisable énergie vitale jaillissant de la miraculeuse fontaine de
Selsebil.

Deux Rubaiyat - Fabien Waksman
00:00 / 00:00