Frozen in time

(enceladus-sonata)

pour violoncelle et piano

  • 2015

  • Pour violoncelle et piano

  • 18’

  • Commande du festival Les Vacances de Monsieur Haydn

Frozen in time est le nom d'une photo prise par la NASA d'Encelade, un petit satellite de Saturne aux propriétés singulières.

La mission Cassini a en effet montré qu'Encelade cachait en son sein un océan d'eau liquide qui pourrait abriter la vie !

La possibilité de la présence d'un océan sous la glace a vu le jour lorsque la sonde Cassini a remarqué que le pôle sud d'Encelade était sujet à de fortes perturbations prenant la forme d'immenses geysers. Ce sont ces Geysers lunaires qui ont inspiré l'écriture du premier mouvement dont la musique puissante et verticale développe deux thèmes contradictoires qui finiront par se mêler en une même énergie.

Le second mouvement, intitulé L'océan des profondeurs, est une évocation de l'attrait magnétique que peut exercer sur les humains cette mer du fin fond du système solaire, cachée sous la glace, préservée. Tel un appel mystérieux, un étrange motif hors du temps retentit au piano par-dessus une tenue en harmonique du violoncelle. Une lente pulsation s'installe, et le violoncelle énonce le chant lancinant de cet océan du bout du monde. La musique se fait de plus en plus déchiquetée et discontinue, image sonore de ce que pourrait être la vie au cœur d'Encelade. Après un dernier rappel passionné du chant océanique, le mouvement se clôt sur le court motif initial, tel un appel inlassablement répété jusqu'à sa disparition dans les abîmes intersidérales.

Le dernier mouvement illustre les secousses chaotiques du phénomène qui certainement a permis la présence d’eau liquide sur un astre aussi froid : les marées gravitationnelles. Le motif initial est avant tout constitué d'un violent soufflet rappelant les soubresauts du satellite déchiqueté par le cryovolcanisme. A cette musique extrêmement physique succède un scherzo incisif rappelant la danse des organismes extraterrestres qui peuplent les tréfonds d'Encelade. L’œuvre s'achève par le déchaînement tellurique des forces de marées totalement libérées.

Frozen in time - Fabien Waksman
00:00 / 00:00