La plainte éternelle

Sonate pour piano et violon

  • 2007

  • 20'

 

Ô toi, que la nuit rend si belle,

Qu'il m'est doux, penché vers tes seins,

D'écouter la plainte éternelle

Qui sanglote dans les bassins!

Lune, eau sonore, nuit bénie,

Arbres qui frissonnez autour,

Votre pure mélancolie

Est le miroir de mon amour.

BAUDELAIRE, extrait de Le jet d'eau, in Les Epaves