Tsukihime

pour piano seul

  • 2016

  • 10'

  • Commande du festival Les Vacances de Monsieur Haydn

Tsukihime, littéralement « Princesse de la lune » en japonais, est un personnage tiré du Conte du coupeur de bambou, un texte japonais extrêmement ancien. 

Il raconte l’histoire de Kaguya-Hime, une jeune fille à la beauté surnaturelle dont même l’empereur du Japon se serait épris. En vain ! Hélas pour lui, Kaguya est une princesse de la Lune et ne peut s’attacher durablement à un terrestre. Car un jour son peuple lunaire viendra la chercher et l’emmènera loin de la Terre.

Nul ne sait comment Kaguya a « atterri » tout bébé dans une forêt  japonaise, comment elle fut placée au cœur d’un bambou, ni pourquoi elle doit inéluctablement revenir vers les siens. Ce qui en fait un personnage extrêmement mystérieux, en proie à un éternel conflit intérieur entre son désir d’éprouver des sentiments humains et celui de préférer ne s’attacher à personne pour supporter son futur départ vers notre satellite.

Tsukihime s’ouvre sur un motif hypnotique qui irriguera toute la pièce de son oscillation perpétuelle. Le chant de Kaguya est symbolisé par un intervalle de septième, sa mélodie va s’amplifier peu à peu en même temps que la princesse succombera aux émotions terrestres. Le musique se fait passionnée et aboutit au triomphe d’un accord-lune éclatant. Cependant il est temps pour la princesse de partir. Les « célestes » viennent la chercher et lui font porter une robe à plume lunaire ; Kaguya oublie instantanément tous ses sentiments terrestres. C’est ainsi que la mélodie de Tsukihime s’éloigne, se fait de plus en plus lointaine et étrange, pour finalement disparaître à jamais.

Tsukihime - Fabien Waksman
00:00 / 00:00